Demandeur d’emploi

  • Le financement Pôle Emploi
    • Selon le stage que vous suivez et en fonction de votre statut, une aide financière peut vous être accordée. Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi.
    • Le financement d’une formation professionnelle nécessaire à la reprise d’un emploi ou à la création d’une entreprise peut faire appel à un dispositif mobilisable lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent répondre au besoin. Pôle emploi peut attribuer une aide individuelle à la formation (AIF) pour contribuer au financement des frais pédagogiques dans les situations spécifiques décrites ci-dessous.
    • La formation doit constituer une étape déterminante avant la reprise d’emploi et sa pertinence être validée par le conseiller Pôle Emploi. La demande d’aide doit être déposée au plus tard quinze jours calendaires avant le début de la formation.
    • Vous pouvez bénéficier de cette aide :
      • Si vous êtes en suivi à Pôle Emploi, ou en accompagnement CRP/CTP ou CSP;
      • Si vous êtes demandeur d’emploi et que votre démarche de formation est cohérente avec un objectif réaliste de reprise d’emploi ou d’activité.
  • Le financement Région
    • Chaque Conseil Régional édite annuellement un programme régional de formation professionnelle adapté aux besoins des entreprises locales en termes de compétences et aux possibilités fournies par le marché de l’emploi. Ce catalogue comprend l’ensemble des actions de formations financées par la Région pour les demandeurs d’emploi.
    • Le Chèque Formation
    • Il s’agit d’un autre mode de financement régional d’une formation individuelle. Les modalités d’attribution et les montants du chèque formation varient selon les régions. Informez-vous auprès de votre Conseil régional. Certaines régions proposent des chèques formation ciblés (exemples : chèque PAO, chèque bureautique en Midi-Pyrénées, chèque pour la reprise d’études en Poitou-Charentes, chèque formation langues en Limousin…) Informez-vous auprès du Conseil régional dont relève votre domiciliation pour connaître les dispositifs existants.

Salarié

  • COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)
    • La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale a réformé le système de formation professionnelle continue.
      Cette réforme fait disparaître le Droit Individuel à la Formation (DIF) à compter du 31/12/2014, mais :
      • les heures acquises ne sont pas perdues. Les heures non utilisées sont transférées sur un compte personnel de formation (CPF) qui entre en vigueur au 1er janvier 2015 et qui remplace définitivement le DIF.
      • les heures acquises au titre du DIF resteront utilisables jusqu’au 31 décembre 2020 pour toute demande de formation autorisée, dans le cadre et selon les modalités d’application du CPF.

       

    • L’inscription sur un compte CPF des heures de DIF non consommées au 31 décembre 2014 ne sera pas automatique.
    • Depuis le 5 janvier 2015, le salarié a la possibilité d’activer son compte et d’inscrire lui-même ce solde d’heures en se rendant sur son espace personnel du portail www.moncompteformation.gouv.fr. Un contrôle des heures déclarées sera effectué par l’Administration lors de la première utilisation de du CPF.
    • L’alimentation du CPF se fera à hauteur de 24 heures par année de travail à temps complet jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures, puis de 12 heures par année de travail à temps complet dans la limite d’un plafond total de 150 heures.
    • Le compte peut être activé sur l’espace personnel www.moncompteformation.gouv.fr ; le nombre d’heures figurant sur l’attestation remis par l’employeur peut y être inscrit.
    • Vous trouverez sur ce site dédié des informations pratiques sur le compte personnel de formation (CPF) : liste des formations pouvant être effectuées, financement, interlocuteurs, questions fréquentes….
    • L’employeur n’a pas accès à ce compte qui est totalement personnel.
  • Congé Individuel de formation (CIF)
    • Le Congé Individuel de Formation est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée. Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF).
    • A savoir : Tout salarié, qui en remplit les conditions, peut accéder à un congé individuel de formation, quel que soit l’effectif de l’entreprise.
    • Plus de détails sur le cif

Artisan ou chef d’entreprise

  • Financement du FAFCEA
    • En tant qu’artisan vous avez le droit de bénéficier d’actions de formation professionnelle ; ce droit s’applique dès lors que vous êtes inscrit au répertoire des Métiers. L’activité de bijoutier dépend du FAFCEA.
    • Les prises en charge du FAFCEA sont valables pour les dirigeants (ou auto entrepreneurs du secteur artisanal) ainsi que pour leurs conjoints collaborateurs ou conjoints associés et leurs auxiliaires familiaux.
  • Financements régionaux
    • Certaines régions ont développé des dispositifs d’aide destinés aux dirigeants d’entreprises en finançant une partie de leur formation :
      • En Champagne-Ardenne
      • En Aquitaine

Autofinancement

Si selon votre statut votre formation ne peut pas être prise en charge, ou seulement partiellement, par les différents structures, il est possible d’autofinancer sa formation. Certains organismes bancaires proposent également des prêts à la reprise de formation ; renseignez-vous auprès de votre banque.